Le prix ​​de l'or a fluctué ce vendredi, après un discours prononcé par la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, laquelle n'a pas réussi à convaincre les commerçants que la banque centrale va relever ses taux d'intérêt dans les mois prochains.

L'or pour livraison Décembre a augmenté de 1,3% à 1,341.50 $ l'once sur la division Comex du New York Mercantile Exchange, renversant la tendance baissière du cours de l'or de ces derniers jours.

Lors du symposium de Jackson Hole vendredi, Mme Yellen a déclaré que préoccupations au sujet de la croissance économique se sont atténuées, et que la possibilité d'une augmentation des taux d'intérêt continua d'être influencés par les perspectives sur l'activité économique et l'inflation.
Alors que les commentaires de Mme Yellen laissent la porte ouverte à une hausse des taux en Septembre, les gains d'or reflètent le scepticisme des marchés de voir effectivement une hausse des taux à court terme, alors que les taux d'intérêt restent négatifs en Europe au japon.

L'or se trouve au centre des manipulations des Etats et des bureaucrates sur les marchés, dans un contexte de dévulation constante des monnaies

L'or ne peux pas être manipulé au niveau de sa production. En revanche, ses cours sont  manipulés par les banques centrales. De très sérieuses histoires tournent quand aux réserves réelles d'or detenues par les états Unis et aux massifs ordres de vente qui maintiennent les prix sous controle, lorsque le cours de l'or a des poussées de fièvre.

De nombreux pays achètent et stockent de l'or le système monétaire international a perdu une grande partie de son sens. L'or est à la fois un moyen de préserver son patrimoine en cas de grave crise, à condition toutefois de détenir de l'or physique.

L'or papier qui cote sur les marchés financiers à travers les contrats futurs, les CFD et les options ou trackers s'échange dans des proportions qui n'ont rien à voir avec les stocks réelles d'or physique disponible.
Suivre le cours de l'or est intéressant, car il est décorrélé des indices boursiers et réagissent en fonction d'évènement géo politique ou économique, lesquels déclenchent un hausse ou une baisse. Il est donc impossible de prévoir la fluctuation de l'or, et rend l'exercise de prévision des cours particulièrement complexe.

Le cours de l'or faiblit de nouveau. Est-ce une baisse temporaire, ou le début d'un déclin à long terme?

Le vice-président de la banque centrale américaine, Stanley Fischer, a déclaré que les États-Unis était "proche" des objectifs sur l'emploi et l'inflation, ce qui a alimenté les débats sur une possible hausse des taux d'intérêt aux États-Unis cette année.

Les fonds spéculatifs ont réduit leurs paris haussiers et les achats des ETF d'or physique se sont également modérés. Ont donc commencé à clignoter les signaux d'avertissement qui pourrait indiquer que le cour de l'or pourrait faire face à une nouvelle phase de correction, comme le souligne Monsieur Hansen, stratège en chef des produits de base chez Saxo Bank.

D'abord le Brexit, puis l'élection présidentielle américaine, et l'ambiguïté sur le moment où les taux d'intérêt augmenteront, ne sont que quelques facteurs qui ont causé la hausse des cours de l'or.

Ces dernières années, les intérêts sont proche de zéro. Avec l'inflation (0,5%) à un niveau plus élevé que le taux de la Banque d'Angleterre de base (0,25%), l'argent placé à la banque perd de sa valeur en termes de son pouvoir d'achat.

 L'or redevient attrayant.

 En outre, les gouvernements et les banques centrales du monde entier ont la possibilité de laisser rentrer les taux d'intérêt en territoire négatif. Cela a déjà eu lieu au Japon et en Europe, par exemple. Par ailleurs, en réponse au programme d'assouplissement quantitatif au Royaume-Uni, les obligations gouvernementales offrent un rendement de seulement 0,6%. Pendant ce temps, l'or - a gagné en popularité eta  fortement augmenté cette année. Dans le contexte actuel d'assouplissement quantitatif et de la politique monétaire laxiste, l'or est très recherché.

Historiquement,  l'or est moins attrayant que  les obligations, qui elles offrent un rendement . Cependant, avec des taux d'intérêt et rendements obligataires si bas, les investisseurs ne sont plus face au dilemme de préferer la securité au rendement. Comme le cours de l'or est independant de la performance des actions et des obligations, il est actuellement populaire auprès des investisseurs qui cherchent à ajouter la diversification de leur portefeuille.

Selon les données de l'US Geological Survey, la Russie a fait ces dernières années de grands progrès dans la production de platine. 

 C'est actuellement le deuxième plus grand producteur de ce métal précieux . la production russe de platine s'eleve à 26,000 kg, contre 28.000 kilogrammes en 2014 en Afrique du Sud, le plus grand producteur mondial.

De nouveaux gisements on été découverts dans les dépôts alluviaux de l'extrême est de la Russie et en Oural. Dans le même rapport, la l'US Geological Survey indique que la production de platine va croître de manière significative, augmentant sa production de 9000 kg .

Trois sociétés contribuent principalement à l'extraction de platine en Russie: Norilsk Nickel, Platinum PLC et Eurasia Mining PLC. Norilsk Nickel exploite ses mines de platine aux Taïmyr et Kola. Pour cette entreprise, le platine est un sous-produit de l'extraction de cuivreet de nickel de ses mines.
Platinum PLC se concentre sur l'exploration, l'extraction , la production et le raffinage du platine au sein du groupe PGM.  Platinum PLC a produit plus de 121.336 onces de platine .

Enfin, Eurasia Mining PLC, dont le siège est à Londres, est une société internationale d'exploitation minière crée il y a environ 15 ans, avec deux projets en cours basés sur l'exploitation de dépôts fluviatiles à West Kytlim (péninsule de la Mandchourie) et l'autre, dans la péninsule de Kola .
Fourni par Blogger.